Recherche personnalisée

La haie

Comme dans le cas de la pelouse, la haie que nous allons décrire n'a rien de commun avec les habituels alignements de thuyas, cupressus ou lauriers.

La haie vive

La haie vive est constituée d'espèces variées d'arbres et d'arbustes choisies de préférence parmi celles du pays. Les plantes locales sont les mieux adaptées aux sols et au climat. La variété est garante d'équilibre, de résistance et d'harmonie.

Les quelques arbres ou arbustes qui sont décrits ici ne sont pas les seuls à pouvoir constituer votre haie : il suffit d'examiner les vestiges d'anciennes haies pour y puiser bien des idées de plantation. Et puis, rien ne vous empêchera d'y adjoindre, très parcimonieusement, quelques arbustes « d'ornement » choisis pour leur couleur ou leur période de floraison.

Planter une haie vive c'est :

mais aussi :


La diversité des végétaux de la haie entraîne la diversité des animaux qui l'habitent.
Il est des insectes dont l'existence est étroitement liée à certaines espèces végétales. Ceux-ci et leurs larves nourriront beaucoup d'oiseaux et de mammifères insectivores.

Le couvert végétal est de première importance et fournit, non seulement la nourriture, mais également des sites favorables à la reproduction.

La haie sèche

La haie sèche est une haie de bois mort entassé à l'horizontale entre deux rangs de piquets.

Elle est constituée de branchages issus d'élagages, de tailles de haies, d'entretien de trognes (ou têtards) qui, plutôt que de prendre le chemin de la déchetterie, trouveront dans le rôle de clôture leur ultime fonction.

Mais son utilité ne s'arrêtera pas là car elle deviendra un remarquable réservoir de biodiversité en abritant une multitude de petits animaux, notamment des invertégrés qui, eux même, attireront des oiseaux, des micro-mammifères, etc.

Ensemencée par les graines contenues dans les déjections de tous ces visiteurs, la haie sèche se transformera, au bout de quelques années, en haie vive.

La haie sèche c'est :




Quelques habitants de la haie



Exemple de chaîne alimentaire dans une haie

Haut de page

Accueil | Nourrissage hivernal | Plans de mangeoires | Plantations | Parlons mangeoires | Bibliographie | Liens |

C.Lorpin 2015. Tous droits réservés.